SPRACHE
Leichte
Sprache
Menu
  • Bildung, Arbeit, Digitalisierung
    • Bildung und Wissenschaft
    • Arbeit
    • Digitalisierung
  • Demokratie, Engagement, Rechtsstaat, Kommunalpolitik
    • Demokratie
    • Engagement
    • Rechtsstaat
    • Kommunalpolitik
  • Flucht, Migration, Integration
    • Migrationspolitik
    • Integrationspolitik
    • Flüchtlingspolitik
    • Fluchtursachen
  • Gender, Jugend
    • Gender Matters - Geschlechtergerechtigkeit
    • Jugend
  • Geschichte, Kultur, Medien und Netzpolitik
    • Geschichte
    • Kultur
    • Medien und Netzpolitik
  • Gewerkschaften und gute Arbeit
    • Gewerkschaften international
    • Gewerkschaften national
  • Politik für Europa
    • Souveränes Europa
    • Demokratisches Europa
    • Wirtschafts- und Sozialpolitik in Europa
    • Friedens-und Sicherheitspolitik
  • Die Welt gerecht gestalten
    • Frieden und Sicherheit
    • Klimawandel, Energie und Umwelt
    • Weltwirtschaft und Unternehmensverantwortung
    • Internationale Gemeinschaft und Zivilgesellschaft
  • Wirtschaft, Finanzen, Ökologie, Soziales
    • Wirtschaft
    • Finanzen
    • Ökologie
    • Soziales

Les relations UE-Afrique

L’Union européenne (UE) est le partenaire externe le plus important de l’Union africaine depuis que celle-ci a été créée en 2002. Signée en 2007, la Stratégie commune UE-Afrique (SCUA) oriente depuis lors le dialogue de partenariat entre l’Europe et l’Afrique. Compte tenu de l’importance réciproque que s’accordent ces deux continents et des nombreuses années pendant lesquelles l’Europe s’était contentée d’entretenir des relations marginales, il s’agit ici d’une avancée majeure vers un partenariat intercontinental structuré.

Aucun autre partenaire n’entretient avec l’Afrique des relations aussi étroites que celles qui la lient aujourd’hui à l’Europe. L’Europe demeure le partenaire le plus important en ce qui a trait aux investissements directs et au commerce, et fait fonction de principal bailleur de fonds dans le domaine de l’aide au développement. En outre, l’Europe soutient l’Afrique dans la mise en place d’un système de société démocratique inclusive, sans lequel le développement durable, prospère et pacifique ne serait pas envisageable entre les pays africains.

Dans le même temps, la lenteur de la mise en œuvre des résolutions adoptées par les chefs d’États et de gouvernements africains à l’occasion du Sommet de l’UA joue un rôle décisif. Bien que l’UA dispose d’une pléthore de stratégies et politiques, à l’instar de la Charte africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, les résolutions de ce type au niveau national ne sont mises en œuvre que très lentement, voire pas du tout. Contrairement à l’UE, l’UA ne dispose d’aucun pouvoir lui permettant de contraindre légalement ses membres à mettre en œuvre certaines résolutions.

À travers l’Agenda 2063, l’Afrique a du reste élaboré un plan ambitieux destiné à transformer le continent en un acteur pacifique, démocratique et prospère en l’espace de 50 ans. Sous la Présidence de Zuma, l’UA est devenue un acteur qui a donné aux intérêts africains une orientation stratégique plus affirmée depuis 2012. Il s’agit ici non seulement de questions d’importance pour la poursuite du développement du continent, mais aussi de la coopération avec les partenaires de l’UA et de l’Afrique, tels que l’Union européenne, la Chine, le Japon, etc.

L’insuffisance de mise en œuvre des résolutions de l’UA se répercute négativement sur l’acceptation et la capacité de l’UA à agir en tant qu’institution. En théorie, l’UA poursuit une approche stratégique centrée sur les personnes. En réalité toutefois, l’UA reste à ce jour un projet qui est essentiellement soutenu par des bailleurs de fonds étrangers, mais qui n’est en rien enraciné dans la culture africaine. Il est urgent de renforcer la mise en œuvre des résolutions progressistes de l’UA au niveau national et d’initier un débat afin d’identifier les raisons de l’enlisement de certaines procédures et ainsi mettre en place des changements démocratiques qui ouvriront des perspectives d’avenir en faveur de la jeunesse africaine.

Pour l’Europe, ces développements revêtent une importance stratégique. Si les pays africains échouent à mettre en œuvre des réformes démocratiques dans l’intérêt de leurs populations et à leur offrir des perspectives d’avenir, l’Europe en subira elle aussi des conséquences. De plus, les deux continents revêtent l’un pour l’autre une importance stratégique et partagent une multitude d’intérêts communs, allant du changement climatique à la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD), la migration et la menace terroriste.

Compte tenu de tout ce qui précède, la stratégie de la FES consiste à consolider et stabiliser le dialogue politique au sujet des défis actuels et futurs relatifs aux relations Europe-Afrique, le but étant de contribuer à améliorer la compréhension et la confiance entre les deux partenaires, tout en aidant à désamorcer les conflits potentiels.

Plus particulièrement, les organisations de la société civile et les militants doivent être en mesure de s’informer sur les résolutions et d’appeler à leur mise en œuvre. Dès lors que les organisations de la société civile ne sont pas suffisamment impliquées dans le dialogue interne à l’Afrique ou le dialogue Europe-Afrique, la FES considère leur participation comme une composante essentielle de tout débat.

Publications

Maihack, Henrik

Afrikapolitik nach der Bundestagswahl

Fünf Impulse
Bonn, 2021

Download publication (140 KB, PDF-File)


Kappel, Robert

Redefining Europe-Africa relations

Berlin, 2021

Download publication (4,4 MB PDF-File)


Les Chemins du futur: Scenarii Mali 2030

Bamako, 2021

Download publication (4,3 MB PDF-File)


M'baye, Cheick Kader

Stratégie syndicale alternative de réduction de la pauvreté au Mali (SSARP) 2020-2025

Bamako, 2021

Download publication (2 MB, PDF-File)


Tounkara, Dianguina

Guide du travailleur

Bamako, 2021

Download publication (1,2 MB PDF-File)


Section Afrique

Contact à l'intérieur

Lennart Oestergaard

Friedrich-Ebert-Stiftung
Hiroshimastraße 17
10785 Berlin

030-269 35-75 29

030-269 35-92 17

E-Mail


Contact à l'étranger

Markus Awater

Friedrich-Ebert-Stiftung
P.O. Box 8786
ETH Addis Abeba
Äthiopien

00251-11-123 32 45

00251-11-123 38 55

E-Mail

www.fes-au.org

nach oben